lundi, 20 juillet 2015

Willy et Blanche

Mes deux rosiers ne sont plus, la maladie a eu raison d’eux

et je suis bien triste  

899 6 .JPG 

868 6 .JPG

053 6 .JPG

705 6 .JPG

 

A bientôt les amis sur mon autre blog !

 

Merci pour votre com, auquel je répondrai.

J’irai vous voir dès que possible !

Florence

11:34 Publié dans Mon jardin | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Bonjour Florence
En effet c'est bien dommage vos rosiers avaient de très belles fleurs. Vous avez la main " experte" et vous en replanterez d' aussi jolies.
Contente de revenir sur la sphère après cette interruption de longue durée.....La châleur aidant les douleurs s' estompent.....
J' ai eu le plaisir de visiter votre second blog de balades .... Comme toujours de magnifiques photos et de superbes reportages...Pas de doute chère Florence, vous êtes une artiste !!!
Journée caniculaire sur la côte en cette mi-journée et Riky subit avec difficulté ces chaudes heures..
Je vous embrasse bien chaleureusement.
Mes amitiés à votre ami Paul
A très bientôt
Jacqueline/Océane

Écrit par : oceane | lundi, 20 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Coucou Jacqueline !
Je ne pense pas que j'en replanterais, du moins pas au même endroit, car j'aurais peur de la contamination par la terre. En plus, Paul, mon jardinier en chef ne se remet pas bien de tous ses problème de santé et n'a plus la force de s'occuper du jardin. Moi non plus maintenant. Le pauvre jardin doit se débrouiller tout seul, c'est bien dommage, mais ainsi va la vie !!!
C'est vrai que la chaleur est bonne pour les douleurs, maintenant qu'elle s'estompe et que l'humidité est là, les douleurs reviennent.
Je trouve que les photos sont plus jolies dans une taille supérieure.
Moi aussi je vous embrasse Jacqueline et Paul également.
A bientôt sur votre blog, cela nous a fait un réel plaisir de revoir vos belles photos et le petit Ricky !
Florence et l'ami Paul

Écrit par : Florence | mercredi, 22 juillet 2015

Mais tu les as immortalisés sur ton blog, tu as partagé leur beauté si fragile, si éphémère ...
C'est difficile d'entretenir des rosiers, cela dépend du temps, du climat. En ce moment les fleurs n'aiment pas trop ces températures trop chaudes. J'ai un mal fou à "soigner" mes géraniums.
A bientôt Florence et gros bisous à tous les deux
Annick

Écrit par : AnnickAmiens | lundi, 20 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Oui, Annick ! je les ai immortalisées et j'en avais fait de belles créations pour des cartes, menus etc...
je ne trouve pas que les rosiers soient difficiles, mais il faut prendre ceux adaptés pour la région où ils se trouvent. C'est la seconde fois que j'ai ce genre de problème : un virus qui s'attaque au bois qui peu à peu noirci et meurt. Il va falloir que Paul les arrache rapidement et les détruise pour que cela n'attaque pas les autres. mais c'est vrai que cette grosse chaleur desséchante n'est pas bonne. J'ai mis à l'ombre tout ce que j'ai pu, et je n'ai rien taillé pour que les feuillages de "tout le monde" se protègent les uns les autres, comme en forêt !
On verra à l'automne maintenant !
Pas trop présente, car gros soucis en ce moment et toujours mes séances dentiste qui m'épuisent.
Gros bisous Annick et à très vite chez toi !
Florence

Écrit par : Florence | mercredi, 22 juillet 2015

Coucou Florence
Il y a de quoi être triste car ils étaient jolis
En fin d'année tu les remplaceras par d'autres
puis l'année prochaine tu découvriras leurs premières fleurs
et tu nous mettra des photos !
Bonne journée
Daniel

Écrit par : Daniel flaneur | lundi, 20 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Coucou Daniel !
On verra à l'automne ! Mais je ne pourrai pas en remettre au même endroit, la terre est contaminée par ce maudit virus.
J'en ai d'autres, mais je regrette déjà le parfum de Willy !
A bientôt cher Daniel, et merci pour ton com plein d'espoir !
Bonne journée à toi !
Florence

Écrit par : Florence | mercredi, 22 juillet 2015

Oh oui je sais combien c'est triste de les perdre... de ne pouvoir les sauver! Je suis désolée pour toi, mais je vois que tu t'en souviens avec tendresse, et nous les présente dans leur dernière beauté...

Écrit par : Edmée De Xhavée | lundi, 20 juillet 2015

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est vrai que tu connais tout cela chère Edmée, toutes les joies et les déconvenues que peuvent nous apporter nos jardins.
C'est la seconde fois que ce virus en fait périr. Jusque là, pas trop de problème malgré tout. Il faut dire que Paul n'a pas pu les traiter ni leurs mettre de l'engrais cette année. Willy était bien malade depuis l'automne dernier, et je crois que la taille sévère que je lui ai faîte en mai, ne lui a pas permis de résister à ce virus, il n'avait plus ses feuilles... et Blanche qui était contre lui, a été contaminée, surtout que je l'avais elle aussi taillée.
Enfin, ce qui est fait est fait, j'ai d'autres soucis plus graves en ce moment, mais malgré tout, je suis en peine de ces deux rosiers qui fleurissaient du printemps aux gelées. Et Willy sentait si bon !
Il me reste Noisette, Darby, Violette, Elisabeth, Rose, Cuisses de Nymphes, et d'autres petits sans noms qui me viennent de la campagne. Depuis que je m'occupe de ce jardin, j'en ai perdu 4.
A bientôt Edmée avec mes meilleurs bisous !
Florence

Écrit par : Florence | mercredi, 22 juillet 2015

Les commentaires sont fermés.