jeudi, 26 février 2015

Escapade morbihannaise (12) !

 

Etel au mois d'août 2014 et en 3 parties.

 

1ère partie : Les thoniers et la barre d’Etel !

 

Coucou les amis ! 

1 366 600.JPG

Nous voici arrivé à Etel, et bien que nous soyons au mois d'août, Paul a garé sa voiture sans problèmes et gratuitement, comme à Auray et St. Cado, ce qui est rare à l’heure actuelle.

Nous dirigeons nos pas vers le port. Je me remplis les poumons du vent vivifiant de l’océan Atlantique que j’aperçois au-delà de « la barre » qui est un genre de banc de sable mouvant à l’avant d’un étranglement. La barre est très dangereuse pour les bateaux.

Nous sommes au bout de la ria d’Etel. Je vous donne un plan pour mieux vous situer.

La route St. Cado / Etel que nous avons prise.

2 Route St Cado Etel 600.JPG

Puis le plan d'Etel

3 plan Etel 600.JPG

 

Paul garde un peu le ptit Lumix pour vous montrer le panorama :

Le bout de la ria avec la barre d’Etel.

Sur la droite le Magouër avec le sémaphore.

Sur la gauche les plages et la dune. 

4 341 600.JPG

6 369 600.JPG

7 374 600.JPG

 Zoom sur l’océan. 

5 368 600.JPG 

Zoom sur La grande plage et la dune. 

8 370 600.JPG

Etel n’a pas beaucoup changé depuis les années où j’y vivais au début de ma vie d’artiste. Il est resté le vieux port de pêche sans chichi que j’aimais. Il fut le 1er port thonier, et Paul se souvient de lui lorsqu’il était en pleine activité. Il a connu les thoniers à voiles et je vous laisse avec lui, un moment :

 

« Oui, j’ai connu Etel juste après la dernière guerre, nous y venions passer toutes nos vacances et pour les enfants c’était le Paradis. Je me souviens des thoniers à voiles rentrant au port, et c’était spectaculaire. Parfois il n’y avait pas un souffle de vent et ils restaient immobiles à attendre qu’il veuille bien souffler d’un bord ou de l’autre.

Lorsque le vent soufflait de terre, ils passaient des heures à louvoyer d’un bord à l’autre pour atteindre le port. En plus il fallait qu’ils franchissent la barre, et les jours de tempête c’était périlleux. Je n’ai jamais assisté à un naufrage, mais j’en ai entendu parler bien des fois et j’en ai vu les restes sur la plage en arrivant en vacances. Je garde toujours l’image de ces bateaux toutes voiles dehors partant ou rentrant, c’était magnifique. »

 

Voici une vieille carte postale montrant trois thoniers partant en mer, juste avant de franchir la barre. 

9 Thoniers à Etel + 600.JPG

L’ancienne criée construite en 1888 et qui a été transformée en logements à faibles loyers, et pourtant avec vue imprenable ! 

10 367 600.JPG

La criée autrefois 

11 la criée d'Etel 600.JPG

Maintenant, il n’y a plus de criée, les bateaux vont décharger leurs poissons dans d’autres ports plus faciles d’accès comme ceux de Lorient, Concarneau, Le Guilvinec etc…

Mais les amateurs peuvent s’adonner à leur passion grâce à des « pêches organisées » à bord de petits chalutiers, comme celui-ci. 

12 357 600.JPG

Ou celui-là qui en revient ! 

13 344 600.JPG

Par contre comme autrefois, les pêcheurs à la ligne comme était notre chauffeur, sont toujours là ! 

14 338 600.JPG

Mais laissons notre Chauffeur à ses souvenirs !  

15 343 600.JPG

La suite sera pour la prochaine fois !

 

A bientôt mes amis ! 

Je suis heureuse de votre visite !

Merci pour votre com, auquel je répondrai.

J’irai vous voir dès que possible !

Florence